Imprimer

Définitions, fonctions et parafonctions

L'orthodontie ou orthopédie dento-faciale, est une spécialité qui étudie forme, position et fonctionnement des arcades dentaires et des dents ; qui les modifie pour assurer leur santé et améliorer l'esthétique.

Elle cherche à améliorer les fonctions de respiration, de mastication, de phonation et de déglutition et ainsi d'optimiser la croissance.

Quelques définitions

Orthodontieenfants du monde

L'orthodontie corrige la position des dents. Elle est possible à tout âge et se fait au moyen d'appareils fixes encore appelés « multi-attaches », collés sur les dents.

Ces appareils font appel aux propriétés élastiques et à mémoire de forme de nouveaux alliages issus notamment de la recherche spatiale. Des tractions intermaxillaires élastiques peuvent être associées à des multi-attaches.

Ces appareillages multi-attaches, traditionnellement métalliques sur la face externe (vestibulaire) de la dent, deviennent de plus en plus discrets ; il en existe en céramique, de la couleur de la dent, ou peuvent être collés sur la face interne de la dent (orthodontie linguale) pour devenir totalement invisibles.

Principe de l'orthodontie

Des forces légères exercées pendant une longue durée sur les dents les font bouger, grâce à une apposition et une résorption constante de l'os alvéolaire entourant les racines.
Elle permet ainsi l'optimisation esthétique et fonctionnelle des arcades dentaires et la correction des malocclusions.
Elle permet ainsi de favoriser l'esthétique mais aussi les fonctions que sont la mastication, la phonation, la respiration, la déglutition et la croissance.

Il faut aussi mentionner que des dents alignées sont plus faciles à nettoyer, ce qui constitue une forme de prévention contre les caries et les parodontopathies (dents qui se déchaussent).

Orthopédie dento-faciale

Parfois la croissance des mâchoires est insuffisante, trop importante ou déviée. L'orthopédie dento-faciale est la science permettant de modifier la croissance des mâchoires.

Elle ne peut être réalisée que sur un patient jeune, en croissance et se fait au moyen d'appareils amovibles. Les appareils amovibles restent des appareils de choix dans les traitements nécessitant une phase de rééducation de certaines fonctions (positionnement de langue...) ou d'orthopédie chez l'enfant jeune (correction des décalages des bases osseuses).

Chez l'adulte, la correction des mâchoires est toujours possible, mais une chirurgie sera alors nécessaire.définition de l'orthodontie

 

Fonctions et parafonctions

Les fonctions orofaciales

Déglutition, mastication, respiration sont des fonctions fondamentales dans le développement des mâchoires. Elles influencent plus au moins favorablement la croissance des mâchoires et la position des dents.

  • La déglutition devra être mature, langue en appui au palais.
  • La respiration doit être nasale.
  • La mastication doit se faire de façon équilibrée des deux côtés.

La fonction de respiration

  • La respiration nasale permet un bon développement de la mâchoire supérieure.
  • La respiration buccale entraine des déficits de croissance des mâchoires.

Les apnées du sommeil sont liées à un excès de tissus mous : amygdales, voile du palais et/ou une insuffisance de développement du maxillaire. Les ronflements, un sommeil peu récupérateur doivent faire évoquer ce syndrome. Les apnées du sommeil augmentent le rythme cardiaque et la tension artérielle et peuvent favoriser une hypertension artérielle ou des accidents vasculaires cérébraux. C’est la cause organique la plus fréquente de somnolence diurne.

Consultez le site de la Société Française d'Orthopédie Dento-Faciale pour plus d'informations
sur les syndromes d’apnée obstructive du sommeil (SAOS)

La fonction masticatoire

Une mastication prédominante d’un côté entraîne une asymétrie des arcades dentaires. La croissance de la mâchoire inférieure est déviée du côté mastiquant. Ceci étant souvent à l’origine de douleurs et de craquements articulaires.

 La déglutition

C’est l’action d’avaler, salive ou bol alimentaire. La déglutition mature se fait :

  • lèvres jointes non contractées
  • dents serrées
  • langue en appui au palais

La déglutition primaire, à l’inverse, se réalise avec une contraction des lèvres et des joues, la langue s’appuie sur les dents, poussant ces dernières vers l’avant.

Consultez le site de la Société Française d'Orthopédie Dento-Faciale
dont la fiche "Déglutition et orthodontie" du 23 octobre 2009

L'hyperactivité des lèvres et des muscles du menton

Cette tonicité très forte des muscles du menton et de la lèvre inférieure est reconnaissable à la présence d'une petite ride sous la lèvre inférieure. La lèvre inférieure agit alors comme une sangle.

Cette action très puissante de la lèvre inférieure agit en sens inverse de la croissance de la mâchoire du bas (mandibule) et repousse les incisives du bas vers l'intérieur, créant ainsi des chevauchements des incisives inférieures.

Elle est souvent associée à la déglutition atypique. La langue pousse les incisives supérieures vers l'avant et la lèvre inférieure comprime les incisives inférieures vers l'intérieur de la bouche ; le décalage entre les incisives est alors très important.tétine bébé

Les parafonctions

La succion du pouce, d’un doigt, d’une tétine entraîne des malpositions dentaires et devront être stoppées dès que possible.